Search
fr-FRmk-MKsq-AL

Activités

10 févr. 2017

Le nom du soldat Petko Liskovski de Dobrushevo sur un monument en France

Le nom du soldat Petko Liskovski de Dobrushevo sur un monument en France

Les Villes de Novaci et de Colombelles poursuivent leur coopération depuis octobre 2016 sur la thématique du Front d’Orient. En 2017, les partenaires travaillent sur un projet de monument en mémoire des soldats de la Première Guerre Mondiale à Colombelles.

L’article suivant, traduit en français, est dédié au destin du soldat Petko Liskovski dont le nom sera gravé sur le monument de la Première guerre mondiale à Colombelles. L'article est paru dans le journal macédonien Dnevnik.

***

Pour la première fois, Petko Liskovski (1882-1970) originaire du village Dobrushevo (Bitola) sera inscrit comme un soldat macédonien.  Jusqu’à maintenant, sur sa tombe il était écrit qu’il faisait partie de 3 armées : de l’armée turque, de l’armée serbe et de l’armée bulgare. Pour la première fois, son prénom et son nom seront gravés sur un monument au-dessous duquel le drapeau macédonien flottera.

Il s’agit d’un monument qui sera érigé dans la Ville de Colombelles en Normandie à l’occasion du Centenaire de la Première Guerre Mondiale. Le nom de Liskovski sera parmi les noms de 33 soldats de Macédoine qui ont participé à la bataille finale du Front d’Orient.

« Ce sont les noms des soldats qui ont participé à la percée du Front d’Orient. Ils sont tous originaires de la municipalité de Novaci. La plupart d’entre eux a participé aux batailles de Kajmakchalan et de Pélagonie. Nous sommes fiers qu’ils obtiennent un monument, parce que ses histoires ont été négligées, même s’ils ont vécu les horreurs des guerres dans la région », a déclaré le Maire de Novaci, Lazar Kotevski. *

A part Petko Liskovski, qui a survécu aux deux guerres balkaniques et la Première Guerre Mondiale,  les autres soldats figurant sur le monument ont perdu la vie. Malheureusement, ils étaient mobilisés de force et ont perdu leurs vies dans d’autres armées. C’était le destin des habitants des villages de Bitola, Aglarci, Biljanik, Brod, Budimirci, Gradeshnica, Grumazi, Rapesh, Meglenci, Skochivir etc.

A l’époque, les soldats macédoniens ont été enterrés dans cimetières militaires étrangers, avec leurs noms changés avec les suffixes « ov » pour la Bulgarie ou « ik » pour la Serbie, ou même sans nom. C’est la première fois que leurs noms macédoniens seront inscrits sur un monument au-dessous desquels les drapeaux français, allemand et macédonien frotteront avec les Armoires de la Municipalité de Novaci.

« Il y avait chez nous des idées d’ériger un monument consacré aux soldats qui ont donné leurs vies sur le Front d’Orient. Les demandes sont déposées auprès les autorités et nous attendons les réponses », a dit Kotevski.

Le monument à Colombelles célèbrera aussi les noms des soldats de l’Allemagne, de la France et du Niger.

« La Ville de Colombelles est jumelée avec une ville en Allemagne, au Niger, et ils commencent cette coopération avec Novaci. Pour cette raison, le monument sera divisé en quatre parties, chaque partie dédiée à un partenaire qui a participé à la Première Guerre Mondiale. C’est une façon de rendre hommage aux habitants de ces villes. Il faut identifier les personnes qui ont donné leurs vies dans Première Guerre Mondiale et leur rendre hommage en France », déclare Henriette Eudes membre du conseil municipal de la Ville de Colombelles.

La Municipalité de Novaci participera au financement du monument.  L’inauguration  du monument est prévue le 11 novembre 2017, le jour de l’Armistice.  La collaboration entre les deux Villes est soutenue par le bureau de l’ALDA-Skopje.

Janeta Zdravkovska, journaliste

Tags: